Retour sur le séminaire sur la mise en place de paiements pour services environnementaux dans la PAC post 2020

Le 7 décembre dernier, le sénateur Joël Labbé et Pour une autre PAC coorganisaient un séminaire sur la mise en place de paiements pour services environnementaux dans la PAC post 2020. Cette demi‐journée a rassemblé environ 130 participants et était placée sous le parrainage du Ministère de la transition écologique et solidaire.

 

L’objectif de ce séminaire était de favoriser l’échange des points de vue sur la pertinence et les modalités de mise en place de paiements pour services environnementaux dans la PAC post 2020, dans la mesure où de nombreuses parties prenantes travaillent dessus depuis plusieurs mois. Il s’agissait aussi de renforcer la mise à l’agenda de ce sujet dans les actuelles négociations pour la réforme de la PAC.

Pour une autre PAC a ainsi exposé ses principales revendications en matière de rémunération des pratiques favorables à l’environnement et au bien‐être animal dans la prochaine PAC :

  • se saisir du futur schéma écologique (ou ecoscheme) pour créer des paiements pour services environnementaux et de bien‐être animal, obligatoires pour les États membres et facultatifs pour les paysans
  • allouer à ce dispositif au moins 40% du budget du premier pilier
  • calculer ces paiements non pas selon une marchandisation de la nature, mais selon un accord politique passé entre les paysans et la société (consentement à payer / recevoir)
  • rendre ces paiements accessibles uniquement à partir d’un certain niveau de service rendu
  • offrir aux paysans une rémunération proportionnelle à l’ambition des pratiques qu’ils mettent en place
  • ne pas intégrer la diminution de la pollution et des impacts négatifs dans ce dispositif, mais y dédier d’autres outils d’accompagnement des à la transition agroécologique, eux aussi devant être financièrement bien dotés