à partir du 28 septembre 2020,
demandez à vos élu·es de soutenir une PAC à même de relever les défis économiques, sociaux et environnementaux de notre modèle agricole actuel.

Les négo­ci­a­tions pour la réforme de la Poli­tique Agri­cole Com­mune (PAC) sont dans leur phase finale au Par­lement européen. Les dif­férents groupes poli­tiques qui com­posent le Par­lement dis­cu­tent entre eux pour ten­ter de trou­ver des com­pro­mis et donc une majorité pour le vote de la réforme. Un groupe poli­tique en par­ti­c­uli­er, situé au cen­tre de l’échiquier du Par­lement européen, sera faiseur de majorité : c’est le groupe Renais­sance (Renew en anglais), dans lequel siè­gent les eurodéputé·es français·es issus de la liste La République En Marche (LREM).

En effet, la posi­tion du groupe Renais­sance sera déter­mi­nante pour soit impos­er une ambi­tion com­mune forte prenant en compte les impérat­ifs économiques, soci­aux et envi­ron­nemen­taux aux­quels la prochaine PAC devra répon­dre, soit recon­duire une PAC sim­i­laire qui emmèn­era l’agriculture européenne dans le mur. Nous devons tout faire pour empêch­er que le sec­ond scé­nario ne se pro­duise !

C’est pourquoi dans cette phase cru­ciale des négo­ci­a­tions, la plate­forme Pour une autre PAC invite les citoyen·ne·s à inter­peller qua­tre eurodéputé·e·s siégeant dans le groupe Renais­sance et dont les fonc­tions par­ti­c­ulières leur per­me­t­tent d’avoir une influ­ence forte dans les négo­ci­a­tions.

1. Ouvrez votre boîte mail habituelle.
2. Insérez l’adresse mail d’un·e eurodéputé·e.
3. Inté­grez l’ex­em­ple de mail asso­cié (un par eurodéputé·e).
4. Per­son­nalisez l’objet et le con­tenu du mail pour une meilleure vis­i­bil­ité.
5. Si vous souhaitez être informé·es de la suite de la cam­pagne, con­tactez-nous ici.
6. Partagez l’ac­tion auprès de vos réseaux. Plus nous serons nombreux·ses à par­ticiper, plus notre voix sera enten­due.

Pascal Canfin

Pas­cal Can­fin

Prési­dent de la com­mis­sion en charge de l’environnement au Par­lement européen.

pascal.canfin@europarl.europa.eu

Con­tac­ter Pas­cal Can­fin

 


Exem­ple de mail

Voici un exem­ple d’email à envoy­er à Pas­cal Can­fin pour vous aider. N’hésitez pas à le per­son­nalis­er si vous le souhaitez.

Mon­sieur Can­fin,

Les négo­ci­a­tions pour la réforme de la PAC sont dans leur ultime phase au Par­lement européen. Or la prochaine PAC sera déter­mi­nante pour l’avenir du sys­tème agri­cole et ali­men­taire de l’UE. Cau­tion­ner une amélio­ra­tion à la marge de la PAC telle qu’elle fonc­tionne aujourd’hui con­stituerait une déci­sion irre­spon­s­able et injus­ti­fi­able.

C’est pourquoi, comme des mil­liers d’autres citoyens européens, je vous demande de peser de tout votre poids de prési­dent de la com­mis­sion en charge de l’environnement pour ori­en­ter les négo­ci­a­tions en cours au Par­lement. Vous ne devez accepter aucun accord qui ne fasse pas de la PAC une poli­tique inté­grale­ment juste, durable et cohérente.

Je compte sur vous pour restau­r­er la légitim­ité de la PAC et redonner une per­spec­tive d’avenir souhaitable à l’agriculture européenne. En France, les citoyens sont déter­minés à ne pas laiss­er cette réforme se négoci­er sans eux et ils sauront se mobilis­er face à des décideurs poli­tiques qui feraient le choix d’ignorer et leurs deman­des et les alertes de la sci­ence.

Je vous prie d’agréer, mon­sieur Can­fin, l’expression de mes salu­ta­tions respectueuses.

Votre sig­na­ture

 

Stéphane Séjourné

Chef de la délé­ga­tion française au sein du groupe Renais­sance.

stephane.sejourne@europarl.europa.eu

Con­tac­ter Stéphane Séjourné

 


Exem­ple de mail

Voici un exem­ple d’email à envoy­er à Stéphane Séjourné pour vous aider. N’hésitez pas à le per­son­nalis­er si vous le souhaitez.

Mon­sieur Séjourné,

Les négo­ci­a­tions pour la réforme de la PAC sont dans leur ultime phase au Par­lement européen. Or la prochaine PAC sera déter­mi­nante pour l’avenir du sys­tème agri­cole et ali­men­taire de l’UE. Cau­tion­ner une amélio­ra­tion à la marge de la PAC telle qu’elle fonc­tionne aujourd’hui con­stituerait une déci­sion irre­spon­s­able et injus­ti­fi­able.

C’est pourquoi, comme des mil­liers d’autres citoyens européens, je vous demande de peser de tout votre poids de chef de la délé­ga­tion française de Renais­sance pour ori­en­ter les négo­ci­a­tions en cours au Par­lement. Votre délé­ga­tion et vous ne devez accepter aucun accord qui ne fasse pas de la PAC une poli­tique inté­grale­ment juste, durable et cohérente.

Je compte sur vous pour restau­r­er la légitim­ité de la PAC et redonner une per­spec­tive d’avenir souhaitable à l’agriculture européenne. En France, les citoyens sont déter­minés à ne pas laiss­er cette réforme se négoci­er sans eux et ils sauront se mobilis­er face à des décideurs poli­tiques qui feraient le choix d’ignorer leurs deman­des et les alertes de la sci­ence.

Je vous prie d’agréer, mon­sieur Séjourné, l’expression de mes salu­ta­tions respectueuses.

Votre sig­na­ture

 

Véronique TRILLET-LENOIR

Véronique Tril­let-Lenoir

Co-coor­di­na­trice « envi­ron­nement » au sein du groupe Renais­sance.

veronique.trillet-lenoir@europarl.europa.eu

Con­tac­ter Véronique Tril­let-Lenoir

 


Exem­ple de mail

Voici un exem­ple d’email à envoy­er à Véronique Tril­let-Lenoir pour vous aider. N’hésitez pas à le per­son­nalis­er si vous le souhaitez.

Madame Tril­let-Lenoir,

Les négo­ci­a­tions pour la réforme de la PAC sont dans leur ultime phase au Par­lement européen. Or la prochaine PAC sera déter­mi­nante pour l’avenir du sys­tème agri­cole et ali­men­taire de l’UE. Cau­tion­ner une amélio­ra­tion à la marge de la PAC telle qu’elle fonc­tionne aujourd’hui con­stituerait une déci­sion irre­spon­s­able et injus­ti­fi­able.

C’est pourquoi, comme des mil­liers d’autres citoyens européens, je vous demande de peser de tout votre poids de co-coor­di­na­trice envi­ron­nement du groupe Renais­sance pour ori­en­ter les négo­ci­a­tions en cours au Par­lement. Face aux coor­di­na­teurs agri­cul­ture, vous ne devez accepter aucun accord qui ne fasse pas de la PAC une poli­tique inté­grale­ment juste, durable et cohérente.

Je compte sur vous pour restau­r­er la légitim­ité de la PAC et redonner une per­spec­tive d’avenir souhaitable à l’agriculture européenne. En France, les citoyens sont déter­minés à ne pas laiss­er cette réforme se négoci­er sans eux et ils sauront se mobilis­er face à des décideurs poli­tiques qui feraient le choix d’ignorer leurs deman­des et les alertes de la sci­ence.

Je vous prie d’agréer, madame Tril­let-Lenoir, l’expression de mes salu­ta­tions respectueuses.

Votre sig­na­ture

 

Dacian Ciolos

Dacian Cio­los

Eurodéputé roumain fran­coph­o­ne. Prési­dent du groupe Renais­sance et ancien com­mis­saire européen à l’agriculture.

dacian.ciolos@europarl.europa.eu

Con­tac­ter Dacian Cio­los

 


Exem­ple de mail

Voici un exem­ple d’email à envoy­er à Dacian Cio­los pour vous aider. N’hésitez pas à le per­son­nalis­er si vous le souhaitez.

Mon­sieur Cio­los,

Les négo­ci­a­tions pour la réforme de la PAC sont dans leur ultime phase au Par­lement européen. Or la prochaine PAC sera déter­mi­nante pour l’avenir du sys­tème agri­cole et ali­men­taire de l’UE. Cau­tion­ner une amélio­ra­tion à la marge de la PAC telle qu’elle fonc­tionne aujourd’hui con­stituerait une déci­sion irre­spon­s­able et injus­ti­fi­able.

C’est pourquoi, comme des mil­liers d’autres citoyens européens, je vous demande de peser de tout votre poids de prési­dent du groupe Renais­sance, ain­si que de faire val­oir votre expéri­ence de com­mis­saire européen à l’agriculture, pour ori­en­ter les négo­ci­a­tions en cours au Par­lement. Votre groupe ne doit accepter aucun accord qui ne fasse pas de la PAC une poli­tique inté­grale­ment juste, durable et cohérente.

Je compte sur vous pour restau­r­er la légitim­ité de la PAC et redonner une per­spec­tive d’avenir souhaitable à l’agriculture européenne. Les citoyens sont déter­minés à ne pas laiss­er cette réforme se négoci­er sans eux et ils sauront se mobilis­er face à des décideurs poli­tiques qui feraient le choix d’ignorer et leurs deman­des et les alertes de la sci­ence.

Je vous prie d’agréer, mon­sieur Cio­los, l’expression de mes salu­ta­tions respectueuses.

Votre sig­na­ture