Déclaration commune de la France et de l’Allemagne sur la future PAC-

La min­istre alle­mande de l’alimentation et de l’agriculture, Julia Klöck­n­er, et son homo­logue français, Stéphane Travert, ont adop­té une déc­la­ra­tion com­mune sur la réforme de la PAC, qu’ils ont présen­tée à leurs col­lègues européen·ne·s lors de la ses­sion du Con­seil des min­istres de l’agriculture du 16 juil­let.

Les élé­ments prin­ci­paux de cette déc­la­ra­tion sont :

  • bud­get : défense du bud­get de la PAC à un nveau équiv­a­lent à l’actuel (autrement dit, oppo­si­tion à une baisse du bud­get)
  • envi­ron­nement / cli­mat : Les deux pays appel­lent à des objec­tifs ambitieux, mais avec des dis­posi­tifs prin­ci­pale­ment basés sur une approche inci­ta­tive et via une con­di­tion­nal­ité sim­pli­fiée.
  • ges­tion des risques : L’Allemagne rejette le car­ac­tère oblig­a­toire pour tous les États mem­bres du finance­ment d’assurances privées ou de fonds mutu­al­isés.
  • dis­tri­b­u­tion des aides : Le pla­fon­nement et la dégres­siv­ité doivent être fac­ul­tat­ifs pour les États mem­bres.

Pour une autre PAC et la plate­forme inter-asso­cia­tive homo­logue en Alle­magne avaient égale­ment réal­isé une déc­la­ra­tion com­mune à cette occa­sion, appelant à une réforme bien plus pro­fonde de l’actuelle poli­tique agri­cole com­mune.