La Cour des comptes de l’UE et la Commission européenne s’affrontent sur l’orientation donnée à la réforme de la PAC

La Cour des comptes de l’UE a pub­lié en novem­bre 2018 un rap­port (en anglais) éval­u­ant les propo­si­tions lég­isla­tives de la Com­mis­sion européenne pour la PAC post 2020. Le doc­u­ment a fait grand bruit car il se mon­tre cri­tique envers les choix de la Com­mis­sion européenne.

En effet, la Cour des comptes de l’UE a estimé que la propo­si­tion de réforme échoue à ren­forcer la pro­tec­tion de l’en­vi­ron­nement dans la prochaine PAC, notam­ment à cause de la faib­lesse des oblig­a­tions qui pèseront sur les Etats mem­bres pour ren­dre compte de leur action en la matière. Le rap­port cri­tique aus­si le main­tien des paiements directs accordés selon la sur­face exploitée par chaque ferme, main­tien qui aurait été insuff­isam­ment jus­ti­fié par la Com­mis­sion.

Phil Hogan, com­mis­saire européen à l’a­gri­cul­ture, a fait part de son indig­na­tion sur le con­tenu du rap­port. Selon lui, la Cour des comptes n’a pas com­pris le sens de ses propo­si­tions lég­isla­tives et leur adresse donc des reproches infondées.