Plus de 400 organisations européennes de la société civile issues de douze États membres exigent un changement radical de la Politique Agricole Commune

Madame Julia Klöckner, représentante de la présidence allemande du Conseil AGRIFISH,

Dans quatre jours, vous accueillerez un Conseil informel AGRIFISH à Coblence, réunissant les ministres de l’agriculture de tous les États membres de l’UE, afin de discuter des leçons de la pandémie du COVID-19, d’initiatives en faveur du bien-être animal et de la réforme de la Politique Agricole Commune (PAC). L’Allemagne a la lourde tâche de parvenir à un accord sur la réforme de la PAC au sein du Conseil durant son semestre de présidence. Votre responsabilité est d’autant plus grande que la PAC concerne directement tou·te·s les citoyen·ne·s européen·ne·s et orientera plus de 30% du prochain budget de l’UE. La PAC est également centrale pour répondre aux colossaux défis environnementaux et sociaux auxquels nous faisons face.

La pandémie du coronavirus l’a montré, l’UE doit faire de la souveraineté alimentaire une priorité. Cela implique, d’une part, de redéfinir la finalité de la PAC et, d’autre part, de remettre en cause les accords de libre-échange qui menacent la souveraineté alimentaire en Europe comme dans le reste du monde. Aujourd’hui, la politique de l’UE se caractérise par des échanges commerciaux de produits agricoles à bas coûts et non durables, en particulier depuis et vers les pays du Sud (contribuant au dérèglement climatique du fait de la déforestation et de la destruction des sols), une hyperspécialisation des productions, des objectifs de productivité toujours plus importants et une priorité accordée à la compétitivité. Cette politique est un échec à la fois pour la protection de la fertilité des sols et de la biodiversité et pour la protection des personnes qui vivent en zones rurales en Europe et ailleurs, en particulier les paysan·ne·s.  En résumé, la PAC et l’actuelle politique commerciale de l’UE nuisent à notre capacité à nourrir durablement les populations européennes.

Avec le Pacte vert, incluant les stratégies « De la ferme à la table » et « Biodiversité », l’UE a fixé un cap vers plus de durabilité, passant par la neutralité carbone d’ici 2050. Le Pacte vert dessine la voie que la PAC post 2020 doit emprunter, à savoir un changement majeur de notre système agricole et alimentaire, d’un bout à l’autre de la chaîne. Ni une prolongation, ni une optimisation du système actuel ne sont des options recevables. Des modifications profondes de la PAC sont nécessaires si nous voulons assurer la pérennité de la production agricole en Europe, à la base de la sécurité alimentaire de notre génération comme des suivantes. En outre, les solutions pour réformer la PAC dans la bonne direction sont déjà connues et largement partagées par la communauté scientifique. En bref, nous savons pourquoi et comment la prochaine PAC doit évoluer.

Des coalitions issues de douze pays, agissant en étroite collaboration avec des organisations et réseaux pan-européens, y compris agricoles, et directement impliquées dans la préparation de leurs Plans Stratégiques Nationaux respectifs, attendent de vous que vous orientiez le Conseil vers :

  • Une réforme de la PAC qui soit compatible avec le Pacte vert, en particulier avec les objectifs des stratégies « De la ferme à la table » et « Biodiversité », tout en maintenant une approche commune au niveau européen. Cela implique de revoir fondamentalement la logique de la PAC pour assurer notre capacité à long terme à produire de la nourriture, et ce en reconstruisant des écosystèmes fonctionnels, en mettant le secteur agricole en conformité avec les obligations légales de l’Accord de Paris et en encourageant l’évolution vers des régimes alimentaires sains.
  • Un niveau d’ambition beaucoup plus important en ce qui concerne la conditionnalité de la PAC, le bien-être animal, la santé publique, l’utilisation durable des ressources en eau, la protection de l’environnement et du climat, tout en améliorant la viabilité économique des fermes, leur diversification, le renouvellement générationnel et, par ce biais, la résilience des zones rurales.
  • Le remplacement des aides à l’hectare non ciblées par le principe « argent public pour services publics » (incluant l’emploi paysan), d’un côté en orientant les paiements vers des mesures permettant aux paysan·ne·s de s’engager dans la transition agroécologique et de l’autre, en mettant en place des mécanismes de régulation des marchés pour améliorer leur situation économique. Les paysan·ne·s doivent pouvoir tirer un revenu décent de leur travail et leur poids dans la chaîne de valeur doit être renforcé.
  • Le renforcement du nouveau modèle de mise en œuvre (new delivery model), afin d’assurer une utilisation efficace du budget de la PAC, en rehaussant les indicateurs de résultats, la performance et le suivi de cette politique, ainsi qu’en déterminant des allocations financières minimales par mesures obligatoires pour tous les États membres.
  • La mise en place de garanties effectives pour une transparence et une intégration des parties prenantes dans les processus nationaux de préparation et de négociations des Plans Stratégiques, ainsi que lors des échanges entre la Commission et les États membres.

Si le Conseil en venait à ignorer ces demandes, la PAC perdrait toute légitimité aux yeux des contribuables et consommateur·rice·s européen·ne·s. Dans quelques jours, à l’occasion du Conseil informel AGRIFISH à Coblence, des activistes porteront la voix de milliers de citoyen·ne·s européen·ne·s pour vous rappeler nos revendications. Notre message est clair : la réforme de la PAC post 2020 représente l’opportunité majeure pour accompagner la transition vers un système durable des secteurs agricole et alimentaire de l’UE. Nous comptons sur la présidence allemande pour aligner la PAC sur les objectifs climatiques et de biodiversité, ainsi que pour mettre un terme au déclin du nombre et de la diversité des fermes européennes. La direction que vous prenez actuellement échoue dans tous ces domaines, alors que vous avez le devoir d’utiliser les négociations en cours pour écrire une nouvelle page de notre agriculture. Ne compromettez pas notre avenir ! Agissez !

Signataires

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Annexe. Liste des organisations membres des plateformes signataires

Agroecology in action (Belgique — Wallonie)

​Collectif 5C​, Associations 21​, Autre Terre​, ​Ceinture Aliment-Terre Liégeoise, CNCD – 11.11.11​, ​Le Début des Haricots​, ​Eclosio​, ​L’Agroecology Lab de l’Université Libre de Bruxelles​, ​Entraide et Fraternité​, ​Faune et Biotopes​, Fédération des Services Sociaux​, ​FIAN Belgium​, ​FUGEA​, ​Greenpeace Belgium​, ​Inter-Environnement Wallonie​, ​Inter-Actions ASBL​, ​Maison Verte et Bleue​, ​Mouvement d’Action Paysanne​, ​Mutualité Chrétienne​, ​Natagora​, Observatoire de la Santé du Hainaut​, ​Oxfam Magasins du Monde​, ​Oxfam Solidarité​, ​Paysans-Artisans​, ​Quinoa ASBL​, ​Réseau des Consommateurs Responsables​, ​Rencontre des Continents​, ​Réseau des GASAP​, ​Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté​, ​SAW‑B​, ​Solidaris​, Terre-en-Vue​, ​ULB-Coopération​, ​Worms ASBL

AgroEko Forum (Slovakia)

Agrokruh, Alter Nativa o.z., Centrum environmentálnych aktivít, CEPTA — Centrum pre trvaloudržateľné alternatívy, Dych života n.o., Ekotrend Slovakia — Zväz ekologického poľnohospodárstva, FONTIS OZ, Greenpeace Slovensko, Mašekov mlyn, Ochrana dravcov na Slovensku, Oikos, PANGEA, Priatelia Zeme-CEPA, Slovenská ornitologická spoločnosť / BirdLife Slovensko, Sloboda zvierat, TATRY o.z., Zaježová o.z., Živá planéta o.z., Živica o.z.

Aplinkosaugos koalicija (Lituanie)

Aplinkosaugos informacijos centras, Gamtos apsaugos asociacija „Baltijos vilkas“, Lietuvos entomologų draugija, VšĮ „Žiedinė ekonomika“, Bendrija „Atgaja“, Všį „Darnaus vystymo iniciatyvos”

Cambiamo agricoltura (Italie)

Lipu, Legambiente, WWF, SlowFood Italia, Federbio, Aiab, Associazione Italiana Agricoltura Biodinamica, ISDE Medici per l’ambiente, Pro Natura, AIDA — Associazione Italiana di Agroecologia, CIWF Italia Onlus, ACU – ASSOCIAZIONE CONSUMATORI UTENTI, Rete Semi Rurali, Accademia Kronos

Environmental Pillar (Irlande)

An Taisce, Bat Conservation Ireland, BirdWatch Ireland, CELT (Centre for Environmental Living and Training), Coomhola Salmon Trust, Eco Advocacy, ECO-UNESCO, FEASTA, Forest Friends, Friends of the Earth, Global Action Plan Ireland, Gluaiseacht, Good Energies Alliance Ireland, Green Economy Foundation, Green Foundation Ireland, Hedge Laying Association of Ireland, Irish Peatland, Conservation Council, Irish Seed Savers Association, Irish Whale & Dolphin Group, Irish Wildlife Trust, Leave No Trace, Native Woodland Trust, The Organic Centre, The Rediscovery Centre Ireland, Sonairte, Sustainable Ireland Cooperative (Cultivate), Sustainable Projects Ireland (The Village), Vincent Wildlife Trust, VOICE, Wildlife Rehabilitation Ireland, Zero Waste Alliance

Koalicja Żywa Ziemia (Pologne)

​Forum Rolnictwa Ekologicznego im. Mieczysława Górnego​, ​​Fundacja Mała Wielka Zmiana​, ​Fundacja Strefa Zieleni​, ​Fundacja WWF Polska​, ​Kooperatywa Spożywcza “Dobrze”​, ​Nyeleni Polska​, ​​Polski Klub Ekologiczny​, ​Stowarzyszenie Producentów Żywności Metodami Ekologicznymi EKOLAND — Oddział Lubelski​, Stowarzyszenia Ekologiczno-Kulturalnego „Ziarno”​, ​Greenpeace Polska​, ​Koalicja Społeczna Stop Fermom Przemysłowym, Ogólnopolskie Towarzystwo Ochrony Ptaków​, ​Fundacja Zielone Światło​, ​Zielone Wiadomości​, ​Instytut Spraw Obywatelskich​, Ogólnopolskie Stowarzyszenie Agroleśnictwa​​, FoodRentgen, Slow Food Warszawa, Stowarzyszenie What a Wast

Meng Landwirtschaft (Luxembourg)

natur&ëmwelt, Bio-Lëtzebuerg – Vereenegung fir Bio-Landwirtschaft Lëtzebuerg, Greenpeace Luxemburg, Action Solidarité Tiers Monde, SOS Faim Luxembourg, Mouvement Écologique, Caritas Luxembourg, Aide à l’Enfance de l’Inde et du Népal, attac, CELL, Cercle de Coopération, Emweltberodung Lëtzebuerg, Église catholique à Luxembourg, etika, Fairtrade Letzebuerg, Frères des Hommes, Lëtzebuerger Landesverband fir Beienzuucht, Ligue CTF, SEED, Slow Food Luxembourg, VegInfo Luxembourg und Vegan Society Luxembourg

Platform Aarde Boer Consument and Voedsel Anders the Netherlands (Pays-Bas)

Nederlandse Akkerbouw Vakbond (NAV), Nederlandse Melkveehouders Vakbond (NMV), Vereniging voor Biologisch Dynamische Landbouw, Vereniging tot Behoud van Boer en Milieu (VBBM), De Boerengroep, Women’s International League for Peace and Freedom (WILPF)

Por otra PAC (Espagne)

Asociación Brinzal, Academia Española de Nutrición y Dietética, Asociación Galega de Custodia do Territorio, Asociación Mensa Cívica, Asociación Transhumancia y Naturaleza, Asociación Vida Sana, Centro de Estudios Rurales y de Agricultura Internacional, Confederación de Consumidores y Usuarios, Ecologistas en Acción, Ecovalia (Asociación Valor Ecológico CAAE), Federación Española de la Dehesa, Foro Asturias Sostenible, Foro de Redes y Entidades de Custodia del Territorio, Fundación Ecología y Desarrollo, Fundació Emys, Fundación Entretantos, Fundación Global Nature, Fundación Internacional para la Restauración de Ecosistemas, Fundación Nueva Cultura del Agua, Fundación Oso Pardo, Fundación Pau Costa, Fundación para la Conservación del Quebrantahuesos, Fundación Vida Sostenible, Ganaderas en Red, Germinando (Iniciativas Socioambientales GS Coop Mad), GOB Menorca (Grup Balear d’Ornitología), Greenpeace, Grupo de Rehabilitación de la Fauna Autóctona y su Hábitat, Justicia Alimentaria (Veterinarios Sin Fronteras), Madrid Agroecológico, Observatorio para una Cultura del Territorio, Plataforma de Ganadería Extensiva, Red de Ciudades por la Agroecología, Red Terrae (Asoc. Intermunicipal Territorios Reservas Agroecol.), Sociedad Española de Agricultura Ecológica, Sociedad Española de Ornitología, Trenca, WWF España, Xarxa de Custòdia del Territori

Pour une autre PAC (France)

​Afac-Agroforesteries​, Confédération paysanne​, Fédérations des associations pour le développement de l’emploi agricole et rural​ (FADEAR), Fédération nationale d’agriculture biologique (FNAB)​,​ Mouvement rural de jeunesse chrétienne (MRJC)​, RENETA (Réseau national des espaces-test agricoles), Réseau CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et Milieu rural)​, Terre de Liens​, Terre et Humanisme​, Union nationale de l’apiculture française (UNAF)​, Agir pour l’environnement​, Compassion in world farming France (CIWF)​, Fédération des Conservatoires d’espaces naturels​, Fédération des parcs naturels régionaux​, Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme​, France Nature Environnement​, Générations futures​, Greenpeace​, Humanité et Biodiversité​, Les Amis de la Terre​, LPO​, Réseau Action Climat​, Welfarm​, WWF​, ​ActionAid France​, Agter​, ATTAC​, Agronomes et Vétérinaires sans Frontières (AVSF)​, Comité français pour la solidarité internationale (CFSI)​, Coordination Sud, Ingénieurs sans Frontières — Agrista​, Réseau Foi et Justice Afrique Europe​, SOL​ — ​Alternatives Agroécologiques et Solidaires​, ​Bio Consom’acteurs​, Chrétiens dans le monde rural​, Citoyens pour le climat​, Commerce équitable France​, Les Amis de la Confédération paysanne​, Les Greniers d’Abondance​, Miramap​, RESOLIS​, Secours Catholique​, Slow Food​, WWOOF France

Wir haben es satt!-Bündnis (Allemagne)

Arbeitsgemeinschaft bäuerliche Landwirtschaft e.V., junge Arbeitsgemeinschaft bäuerliche Landwirtschaft,  Agrar Koordination und Forum für internationale Agrarpolitik e.V., Aktion 3.Welt Saar, Aktion Agrar – Landwende jetzt e.V., Aktion gegen den Hunger e. V., Arbeiterwohlfahrt international, Arbeitslosenselbsthilfe Oldenburg e. V., Attac Deutschland, Aurelia Stiftung, Bäuerliche Erzeugergemeinschaft Schwäbisch Hall, Biokreis e.V., Bioland-Verband für organisch-biologischen Landbau e.V., Bischöfliches Hilfswerk MISEREOR e. V., Brot für die Welt e.V., Bund für Umwelt und Naturschutz Deutschland e.V., BUND jugend, Bund Ökologische Lebensmittelwirtschaft, Bundesverband Berufsschäfer e.V., Bündnis für Gentechnikfreie Landwirtschaft, Bürgerinitiative Wietze für den Erhalt unseres Aller-Leine-Tals e. V., Campact e.V., Christliche Initiative Romero, Coordination gegen BAYER-Gefahren, Demeter e.V., Deutsche Umwelthilfe e.V., Deutscher Berufs- und Erwerbsimkerbund DBIB e.V., Deutscher Naturschutzring e.V., Deutscher Tierschutzbund e.V., Die Freien Bäcker, Ernährungsrat Berlin, FoodFirst Informations- und Aktions-Netzwerk Deutschland (FIAN), Foodsharing e.V., Fördergemeinschaft Ökologischer Landbau Berlin-Brandenburg (FÖL) e.V., Forschungs- und Dokumentationszentrum Chile- Südamerika e.V, Forum Umwelt und Entwicklung, Gen-ethisches Netzwerk e.V., Gentechnikfreie Regionen in Deutschland, Germanwatch e.V., Greenpeace e.V. , IG Nachbau, INKOTA-netzwerk e.V., Katholische Landjugendbewegung Deutschlands, Mellifera e. V., Vereinigung für wesensgemäße Bienenhaltung, Naturschutzbund Deutschland e.V., NaturFreunde Deutschlands e.V., Naturland-Verband für ökologischen Landbau e.V., Naturschutzjugend Deutschland e.V., NEULAND — Verein für tiergerechte und umweltschonende Nutztierhaltung, Oxfam Deutschland e.V., PROVIEH, Sarah Wiener Stiftung, Save Our Seeds, Slow Food Deutschland e.V., Slow Food Youth Deutschland, Solidarische Landwirtschaft e.V., Stadtbienen e.V., Umweltinstitut München e.V., VIER PFOTEN – Stiftung für Tierschutz, WWOOF-Deutschland : Freiwillige Helfer/innen auf ökologischen Höfen e.V., Zukunftsstiftung Landwirtschaft.

Wir haben es satt!-Plattform (Autriche)

ÖBV-Via Campesina Austria, IG-Milch, FIAN Österreich, Südwind, Attac, Welthaus Diözese Graz-Seckau, GLOBAL 2000, Greenpeace, Grüne Bauern und Bäuerinnen, Arche Noah, Sezonieri – Kampagne für die Rechte der Erntehelfer_innen in Österreich

Télécharger la lettre : FREN