Le Comité européen des Régions demande une PAC juste, durable et solidaire

Le Comité européen des Régions a adop­té le mer­cre­di 5 décem­bre 2018 son avis sur les propo­si­tions lég­isla­tives de la Com­mis­sion européenne pour la PAC post 2020. Le rap­por­teur de cet avis est Guil­laume Cros, vice-prési­dent de la région Occ­i­tanie.

L’avis dénonce le risque de rena­tion­al­i­sa­tion de la PAC et déplore la baisse de 28% annon­cée pour les ressources allouées au développe­ment rur­al, comme la men­ace pesant sur l’au­tonomie des col­lec­tiv­ités ter­ri­to­ri­ales européennes pour gér­er la PAC.

Con­cer­nant l’en­vi­ron­nement, le Comité des Régions sug­gère des mesures visant à favoris­er la diver­sité biologique et à relever les défis cli­ma­tiques (lim­i­ta­tion de l’emploi d’en­grais chim­iques, instau­ra­tion d’un niveau min­i­mum de sur­faces d’in­térêt écologique par ferme, etc.).

Enfin, l’avis rap­pelle les principes fon­da­men­taux de la PAC, telle que la sou­veraineté ali­men­taire de l’UE, le niveau de vie des agricul­teurs européens ou encore la sta­bil­i­sa­tion des marchés agri­coles.