20 000 solutions pour inventer “le Monde d’Après”

La crise inédite à laque­lle nous faisons face pour­rait être un nou­veau sig­nal de l’ur­gence à chang­er nos mod­èles de société, notam­ment autour de l’a­gri­cul­ture et de l’al­i­men­ta­tion. C’est en par­tant de ce con­stat, que le WWF-France, mem­bre de Pour une autre PAC, a organ­isé, en parte­nar­i­at avec plusieurs acteurs de la société civile, une grande con­sul­ta­tion citoyenne sur la plate­forme Make.org pour répon­dre à cette ques­tion cru­ciale : “Crise Covid-19 : Com­ment inven­ter tous ensem­ble le monde d’après ?“.  Avec plus de 165 000 participant·e·s, 20 000 propo­si­tions et 1,7 mil­lion de votes, la con­sul­ta­tion a été mar­quée par une forte mobil­i­sa­tion citoyenne.

Les propositions de Pour une autre PAC pour changer le modèle agricole de demain

Alors que la crise du coro­n­avirus a per­mis de met­tre en évi­dence les failles de notre agri­cul­ture, Pour une autre PAC a déjà établi une liste de mesures con­crètes pour ren­dre le mod­èle agri­cole de demain plus durable et résilient. Au même titre que les citoyen·ne·s, elle a donc par­ticipé à la con­sul­ta­tion pour pro­pos­er ses solu­tions, toutes facile­ment réal­is­ables en réfor­mant pro­fondé­ment la Poli­tique  Agri­cole Com­mune (PAC) :

1- Reconnaître les pratiques de l’agriculture vertueuses pour l’environnement en les rémunérant
2- Développer des dynamiques locales d’approvisionnement alimentaire répondant aux attentes des citoyen·ne·s
3- Donner des moyens aux paysan·ne·s de se protéger face à la volatilité des prix pour garantir un revenu
4- Financer la transition agroécologique des fermes (sortie des pesticides)
5- Accompagner l’installation de tous les projets paysans
6- Rendre l’agriculture biologique accessible à tous en finançant son maintien/développement
7- Gérer les risques sanitaires et climatiques en amont, en encourageant les fermes qui s’y adaptent
8- Mettre fin aux importations et exportations agricoles qui nuisent aux paysans dans les pays du Sud et du Nord
9- Soutenir les productions en faveur d’une alimentation saine et de qualité
10- Co-construire la Politique Agricole Commune avec les citoyens et les acteurs publics de l’environnement et de la santé
11- Rehausser l’ambition des critères environnementaux dans la PAC et y créer une conditionnalité sociale et de bien-être animal
12- Stimuler l’emploi agricole plutôt que l’agrandissement des fermes, en plafonnant toutes les aides de la PAC à l’actif par exemple

Si la mesure n°3 a rem­porté la plus forte adhé­sion, les autres propo­si­tions soumis­es au vote ont été soutenues à près de 78% par les citoyen·ne·s consulté·e·s, faisant de la réforme de la PAC, un out­il à exploiter en pri­or­ité pour faire évoluer notre agri­cul­ture !

Plusieurs enjeux iden­ti­fiés au tra­vers des solu­tions de Pour une autre PAC se sont égale­ment avérés être pri­or­i­taires pour un grand nom­bre de participant·e·s. Ceux-ci fig­urent donc dans le bilan glob­al de la con­sul­ta­tion.

Les grandes priorités des citoyen·ne·s pour changer notre modèle de société

14 des solu­tions plébisc­itées lors de la con­sul­ta­tion con­stitueront un agen­da citoyen don­nant à l’ensem­ble des acteurs de la société civile une bous­sole des pri­or­ités à suiv­re pour inven­ter et con­stru­ire ensem­ble le monde d’après. Par­mi celles-ci, trois propo­si­tions con­cer­nent directe­ment notre sys­tème agri­cole et ali­men­taire :

  1. Favoris­er la con­som­ma­tion locale et les cir­cuits de prox­im­ité en recen­trant la PAC sur les petites exploita­tions
  2. Se diriger vers une agri­cul­ture alter­na­tive (allant du bio à la per­ma­cul­ture)
  3. Pro­téger la bio­di­ver­sité, les espèces et leur milieu

Au lende­main de la con­sul­ta­tion, les organ­isa­teurs s’en­ga­gent à traduire les propo­si­tions les plus plébisc­itées en mesures con­crètes pour influ­encer le plan de relance sur lequel tra­vaille le gou­verne­ment. Elles lan­cent, en par­al­lèle, un appel à l’action publique et citoyenne pour faire remon­ter les ini­tia­tives allant dans le sens du monde d’après souhaité.

Il ne fait néan­moins aucun doute que les trois propo­si­tions en lien avec l’a­gri­cul­ture et plébisc­itées par les citoyen·ne·s ne pour­ront pas se con­cré­tis­er sans une mobil­i­sa­tion forte autour de la réforme de la Poli­tique Agri­cole Com­mune et de sa décli­nai­son au nation­al dès cette année. Je m’en­gage dès main­tenant ici.

Plus d’in­for­ma­tions sur la con­sul­ta­tion Le Monde d’Après : wwf.fr/covid-19